Nos publications

Maurice Fuzeau, alias « Marc », responsable aux réfractaires du Service du Travail Obligatoire (S.T.O.) de la Vienne

10 janvier 2010

Laval institue le 16 février 1943 rendant le service du travail obligatoire (S.T.O.). Nombreux sont alors les réfractaires qui tentent de s’y soustraire comme en témoigne Maurice Fuzeau, allias « Marc » responsable aux réfractaires de la Vienne.

La définition de Maurice Fuzeau concernant la Résistance reste toujours :
« Savoir désobéir en conscience avec justice » et « France d’abord »

En 1988, Maurice Fuzeau ressort les cahiers d’écoliers sur lesquels sont rédigés, à partir de juin 1944, ses souvenirs de résistant.
Il rédige alors cette présentation : « Il y a longtemps, que j’avais envie d’écrire, ce que je sais, ce que j’ai vécu, ce que j’ai vu dans la Résistance.

Itinéraires de Résistants locaux

Les Maquis Civraisiens du secteur Vienne-Sud

8 janvier 2010

Cet article montre la concentration des Maquis dans le Sud-Vienne.
Les quatre Maquis ci-dessous (D1, D2, D3 et D4), constitués et cantonnés dans le Civraisien, étaient incorporés dans le secteur D Vienne-Sud de l’organisation départementale de la Résistance. Ils regroupaient environ 200 volontaires lors de leur création mais leurs effectifs s’élevaient à plus de 1100 hommes à la Libération.

Maquis

L’épuration en France

14 décembre 2009

La libération entraîne liesse et défoulement. Dans une France désorganisée le traitement d’une nécessaire épuration devient extrêmement délicat…

Epuration

Robert Schuman à Poitiers et à Ligugé

8 octobre 2009

Robert Schuman (1886-1963) est avocat. Il est élu en 1919 député de la Moselle. En 1940, il est nommé par Paul Reynaud sous-secrétaire d’Etat aux Réfugiés. Après l’armistice du 22 juin, il rentre à Metz. Il est arrêté le 14 septembre par la Gestapo. Il s’évade en 1942 et vit dans la clandestinité jusqu’à la fin de la guerre. Après la Libération, il deviendra Ministre des Finances, puis Chef du gouvernement français. Il est l’initiateur de la Communauté européenne par la Déclaration du 9 mai 1950. Il terminera son itinéraire politique comme Président du Parlement européen de 1958 à 1960.

Mosellans Réfugiés