Nos publications

L’école publique en 1943

6 avril 2019

Évoquer les écoliers de la « Communale » en 1943, c’est opposer la rigueur d’un pouvoir pétainiste, déterminé à détruire l’école de la République, à la banalité insouciante et routinière d’une vie d’écolier.

Enfants

1939-1944 : l’accueil des familles chassées par la guerre.

4 février 2019

De 1939 à 1945, la Vienne a été un département d’accueil pour les réfugiés en provenance des secteurs les plus menacés de France : Moselle, littoral atlantique, Manche et Calvados, région du Nord et de l’Est de la France, Paris. S’y sont ajoutées des personnes de la Vienne même déplacées suite à des bombardements ou à titre de précaution.

Mosellans Réfugiés

Le réseau Louis Renard : historique

7 juillet 2018

L’un des tout premiers réseaux en France par son importance.
Ce texte sur le réseau Renard remplace le texte mis en ligne en juin 2004. Il propose de nouveaux éclairages apportés par les progrès de la recherche à partir de fonds d’archives importants dorénavant consultables.

Réseau Louis Renard

Parcours d’un KG – KG prisonnier de guerre

23 avril 2018

Lorsque le 3 septembre 1939 le gouvernement français indécis déclare la guerre à l’Allemagne suite à l’invasion par cette dernière de la Pologne, deux stratégies vont s’affronter. Le commandement français, encore imprégné de la guerre 1914-1918, en ayant construit la ligne Maginot et fortifié des places fortes, reste convaincu d’une guerre de position où l’on attendra l’ennemi. Les stratèges allemands prônent une guerre mobile en produisant chars d’assaut et avions pour surprendre, encercler et pilonner l’ennemi.

Frontstalags Kommandos Presse Prisonniers de guerre Stalags

Sanxay Août 1944

19 juin 2017

Voici deux témoignages concernant les évènements qui se sont passés le 12 août 1944 à Sanxay.
Ce jour là, une colonne allemande de répression des maquis, partie de Niort, occupa dans l’après-midi le village de Sanxay à la recherche des chefs et des résistants du maquis Maurice, prenant les hommes en otages et menaçant le village de représailles. La population éprouva de longues heures d’angoisse, que la connaissance du drame d’Oradour-sur-Glane quelques semaines plus tôt accentuait. Les troupes allemandes repartirent le soir même pour Niort, sans exactions majeures mais en emmenant des suspects et des otages qui furent libérés environ deux semaines plus tard lors du départ définitif des troupes allemandes.

Eté 1944 Répression Témoignages

Dénonciations et dénonciateurs sous l’Occupation.

24 novembre 2016

André Halimi fait état, pendant cette période, de millions de dénonciations de Français concernant d’autres Français, ce qui est consternant mais révélateur d’attitudes menaçantes dont il fallait se méfier.
Ouvrages, témoignages patiemment recueillis ainsi que l’ouverture aujourd’hui des archives au public permettent de mieux comprendre ce climat d’insécurité dans lequel vivaient ceux qui avaient choisi de résister.

Collaboration Délation