Nos publications

Tercé (86) Inauguration d’un panneau sur la ligne de démarcation 1er mai 2013

5 juin 2013

Le 1er mai 2013, le service départemental de l’ONACVG de la Vienne, en partenariat avec Tercé, a inauguré, le premier panneau d’information sur l’histoire de la ligne de démarcation dans le département. Installé le long du tracé de la ligne, près du premier bassin d’orage (sur la route de Morthemer), il s’intègre dans un projet de matérialisation de la ligne conjoint entrepris avec le service départemental de l’ONAC-VG de la Charente depuis 2010. Une plaquette, réalisée par les deux services, et distribuée pour l’occasion, vient apporter un complément d’informations sur cette histoire méconnue de la région. Cette démarche s’inscrit dans une valorisation du patrimoine historique local et vise à développer le tourisme de mémoire.

Ligne de démarcation

La défense passive

8 février 2013

En empruntant la rue Charles Dubois à Montmorillon les maisons sises aux numéros 10 et 24 portent d’insolites inscriptions, délavées par le temps, qui attirent cependant l’attention.
DP abri N° 46, 20 personnes et DP abri N° 47, 25 personnes.
Pendant la deuxième guerre mondiale, les caves de ces maisons avaient été recensées par la Défense Passive, ce qui explique les initiales DP, afin d’accueillir les habitants du quartier pour les protéger d’éventuels bombardements aériens .

Défense Passive

La ligne de démarcation dans la Vienne – Témoignage de Jeanne Thévenet-Rémondière

10 juin 2012

Le 25 juin 1940, L’Armistice Franco-Allemand tirait le rideau sur l’une des plus terribles défaites de la France. Les termes de l’acte imposé par les vainqueurs consacraient leur occupation des 2/3 du territoire Français, divisant le pays en une zone occupée par les troupes allemandes et une zone non occupée, dite « zone libre », laissée à l’administration du gouvernement français mis en place par le maréchal Philippe Pétain début juillet 1940. Les deux zones étaient séparées par une vraie frontière, nommée ligne de Démarcation, qui allait, d’est en ouest de la Suisse vers la Touraine puis du nord au sud, de la Touraine à l’Espagne. Dans la Vienne, elle arrivait d’Indre-et-Loire à la Haye Descartes, puis suivait la rivière « La Creuse » jusqu’à La Roche Posay. Ensuite elle traversait le département de la Vienne par Pleumartin, Archigny, Bonnes, Jardres, Tercé, Dienné, St Secondin, Saint-Martin L’Ars, Mauprevoir, entre autres communes , en tout, 17 communes dont 9 avec le chef-lieu en zone non occupée, (Z. N. O.)

Arrestations Femmes Ligne de démarcation Passeurs Résistance

Les combats de juin 1940 dans le nord-est du département de la Vienne.

27 juin 2011

Lorsque la France déclare la guerre à l’Allemagne en septembre 1939, s’il s’était trouvé quelqu’un pour dire que des combats se dérouleraient dans la Vienne, à quelques 700 km des frontières, nombre de personnes se seraient posé des questions sur l’équilibre mental de cet oiseau de mauvais augure… et pourtant c’est ce qu’il advint!

Armistice Combats

Robert Schuman à Poitiers et à Ligugé

8 octobre 2009

Robert Schuman (1886-1963) est avocat. Il est élu en 1919 député de la Moselle. En 1940, il est nommé par Paul Reynaud sous-secrétaire d’Etat aux Réfugiés. Après l’armistice du 22 juin, il rentre à Metz. Il est arrêté le 14 septembre par la Gestapo. Il s’évade en 1942 et vit dans la clandestinité jusqu’à la fin de la guerre. Après la Libération, il deviendra Ministre des Finances, puis Chef du gouvernement français. Il est l’initiateur de la Communauté européenne par la Déclaration du 9 mai 1950. Il terminera son itinéraire politique comme Président du Parlement européen de 1958 à 1960.

Mosellans Réfugiés

Rawa-Ruska : le refus

7 septembre 2009

Pour combattre la résistance des prisonniers de guerre qui s’évadaient ou sabotaient des installations servant l’effort de guerre, les nazis ouvrirent des camps de représailles où ces prisonniers étaient traités dans les pires conditions. Les plus connus sont Kobyercyn et Rawa-Ruska .

Evasion Prisonniers de guerre Stalags