Nos publications

Parcours d’un KG – KG prisonnier de guerre

23 avril 2018

Lorsque le 3 septembre 1939 le gouvernement français indécis déclare la guerre à l’Allemagne suite à l’invasion par cette dernière de la Pologne, deux stratégies vont s’affronter. Le commandement français, encore imprégné de la guerre 1914-1918, en ayant construit la ligne Maginot et fortifié des places fortes, reste convaincu d’une guerre de position où l’on attendra l’ennemi. Les stratèges allemands prônent une guerre mobile en produisant chars d’assaut et avions pour surprendre, encercler et pilonner l’ennemi.

Frontstalags Kommandos Presse Prisonniers de guerre Stalags

André-Louis Bernard (1921-2002) du commando KIEFFER – Barettes « engagé volontaire », « Norvège », « mer du nord », » Manche », « Allemagne » et « Libération »

5 juin 2014

La ville d’ Ouistreham a été choisie en 2014 pour commémorer le 70 ème anniversaire du débarquement. Léon Gautier, camarade de combat d’André – Louis Bernard et les 10 autres survivants du « 4 commando » de Kieffer rappelleront les faits de cette historique journée du 6 juin 1944.

Itinéraires Les Forces Francaises Libres

Aperçu sur les combattants volontaires de la Résistance (Vienne et Vienne-sud)

7 novembre 2013

L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle depuis Londres a certainement eu une forte influence sur le comportement de mes compatriotes qui étaient encore sous le choc de la défaite. Vivant la situation créée par l’occupant, ils seront appelés ultérieurement à réagir et envisager la libération de notre territoire ; pourtant peu d’entre nous eurent la chance d’entendre ce message du général de Gaulle qui fut bien le déclencheur de la Résistance intérieure et permit de faire connaître l’existence d’une France qui n’abdiquait pas et réclamait le soutien des patriotes tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger.

Maquis Mouvements et réseaux Passeurs Résistance dans le civraisien

La défense passive

8 février 2013

En empruntant la rue Charles Dubois à Montmorillon les maisons sises aux numéros 10 et 24 portent d’insolites inscriptions, délavées par le temps, qui attirent cependant l’attention.
DP abri N° 46, 20 personnes et DP abri N° 47, 25 personnes.
Pendant la deuxième guerre mondiale, les caves de ces maisons avaient été recensées par la Défense Passive, ce qui explique les initiales DP, afin d’accueillir les habitants du quartier pour les protéger d’éventuels bombardements aériens .

Défense Passive