La Vienne, terre d'accueil des Mosellans évacués

lundi 3 octobre 2016 dans Les réfugiés mosellans
De septembre 1939 à septembre 1940, entre 55 000 et 60 000 Mosellans ont trouvé refuge dans le département, conséquence d'un exode coordonné par la France, qui avait établi une zone rouge, après l'invasion de la Pologne par les armées du IIIe Reich.

1er septembre 1939 : après l’invasion de la Pologne par les Armées du 3ème Reich, la France ordonne l’évacuation des populations civiles de la zone rouge.

Jusqu’au mois de septembre 1940, les Mosellans évacués rejoignent principalement les départements de la Vienne, de la Charente et de la Charente-Maritime. 60 000 d’entre eux sont accueillis dans 239 communes de la Vienne.

Répartis chez l’habitant, ils sont restés jusqu’à l’armistice de juin 1940 qui prévoyait leur retour en Moselle. Beaucoup d’entre eux sont restés dans la Vienne jusqu’à la fin de l’Occupation, rejoints par de nombreuses autres personnes déplacées, de l’étranger ou d’autres régions françaises.


Le service départemental de l'ONAC a créé une plaquette afin de sensibiliser le grand public à cet épisode peu connu de la 2ème Guerre mondiale.
http://www.onac-vg.fr/files/uploads/sd86-sept-39-sept40-la-vienne,-terre-d%27accueil-de-54-000-mosellans.pdf