Concours National de la Résistance et de la Déportation 2011-2012 - Dossier de l'ONAC Poitou-Charentes

jeudi 26 janvier 2012 dans Concours 2012
Cette année, le Concours National de la Résistance et de la Déportation a pour thème Résister dans les camps nazis, sujet à la fois vaste et restreint : Résister : il faut comprendre ici toutes les résistances possibles Dans les camps nazis : sont concernés les camps de concentration et d’extermination, sont exclus les camps d’internement, les prisons.

Fichiers à télécharger

L’histoire de la résistance dans les camps, dans sa globalité, n’est pas évidente à cerner. Peu d’ouvrages traitent spécifiquement de cette thématique hormis celui d’Hermann Langbein, ancien déporté, intitulé La résistance dans les camps de concentration nationaux-socialistes, 1938-1945, paru en 1980 (édition allemande) et en 1981 en France chez Fayard.
L’essentiel des sources est donc issu des témoignages des rescapés des camps. C’est aussi pour cela que l’énoncé du sujet insiste : « On précisera les différentes formes qu’ a pu prendre cette résistance et les valeurs qu’en transmettent les déportés par leurs témoignages. »
Ce dossier, sans être un exposé complet et approfondi du sujet, a pour objet de donner des pistes de réflexion et oriente vers quelques livres.
Concernant le terme de résistance, il est important d’élargir la définition à tout type de résistance, sans y voir uniquement l’acte tel qu’on le connaît à travers les réseaux de résistance active.
On peut alors distinguer :
- une résistance physique touchant au corps et à l’être au sens strict du terme : l’étude peut alors porter sur les manières de lutter contre le froid, la faim, la soif, les conditions de vie qui affaiblissent l’être humain ;
- une résistance plus invisible, qui touche à l’affect, au moral du détenu mais aussi à son adaptation à l’univers nouveau dans lequel il doit à présent évoluer ;
- enfin, une résistance active. Même dans cet univers concentrationnaire, des actes de rébellion, de sabotage voire même des tentatives d’évasion, geste ultime de résistance, ont pu exister.

Grâce à leurs témoignages, les survivants font part à la fois de leur expérience mais aussi de celle de leurs compagnons d’infortune qui pour beaucoup n’ont pas survécu. Ils véhiculent aussi des valeurs fondamentales à l’être humain qui leur ont permis de survivre dans de telles situations. Ce guide vous en propose une liste non exhaustive.
Vous trouverez dans la bibliographie et la sitographie les références des ouvrages et des témoignages dont sont extraits la majorité des faits, des événements et des anecdotes énoncés dans ce dossier.

 

                  Cliquer sur dossier d'aide pour accéder au dossier complet