Une petite fille privilégiée : Une enfant dans le monde des camps.

mercredi 15 octobre 2008 dans Aide
Francine Christophe a 6 ans en 1939. Elle est juive et vit à Paris. En juillet 42, avec sa maman, elles tentent de franchir la ligne de démarcation. Elles sont arrêtées à La Rochefoucauld puis se retrouvent à Poitiers, internées au camp de la route de Limoges.

Poitiers - 1942 - Camp d’internement de la route de Limoges

Mon premier camp. Séparé en deux parties par des barbelés, on y groupe d’un côté les Bohémiens que l’on traque autant que nous, de l’autre les Juifs".



A l’arrivée, un bruit se répand : « Cachez les alliances, on les confisque. » Certains les mettent en bouche. Maman glisse la sienne dans une noix de beurre récupérée à la Roche foucauld.

Nous dormons dans des baraquements infestés de rats sur de la paille à même le sol. Une nuit, un rat me passe sur la figure. Un midi, en plongeant la louche dans le bouteillon de soupe, quelqu’un en retire un autre.

Le camp grouille de monde, et les waters de vers blancs. Les waters : quelques cabines côte à côte dont les parois, les plafonds même disparaissent sous ces bestioles. On les repousse du pied avant de se soulager pour ne pas entendre la bouillie qu’ils font sous la semelle.

Après quatre jours de soupe au rat, nous quittons Poitiers sans savoir pour où.

En pleine nuit, gardés par des soldats en armes et des chiens, on nous jette littéralement dans des wagons à bestiaux en pleine campagne. C’est haut et je me fais mal en y tombant.

Portes fermées et plombées. Une tinette au centre, vite remplie et qui déborde.

Des gens s’évanouissent. D’autres vomissent ou sont dérangés. Les enfants et les vieux pleurent. Tout le monde étouffe.

Le voyage dure ainsi des heures, dans le noir absolu, moi collée à maman.

Odeur immonde, soif, faim, peur, épuisement."






Extrait du récit publié chez Pocket (1146) "Une petite fille privilégiée" de Francine Christophe.

Extrait de l’ouvrage de Francine Christophe présenté par Sabine Renard-Darson