Présentation de VRID aux Territoriales Grand Poitiers en septembre 2018

lundi 22 octobre 2018 dans Présentation
VRID était invité à la présentation des Territoriales Grand Poitiers le jeudi 13 septembre 2018 à l'Espace Mendès France, Poitiers. Marie-Claude Albert, membre fondateur de VRID, historienne et chercheure associée au CRIHAM y a présenté les grands préceptes du site et a défendu le rôle de VRID dans Grand Poitiers.

Le directeur de l’Espace Mendès-France affirme dans l’introduction de son propos que -je cite-« la culture fournit des repères, transmet des valeurs et forge une identité sociale ».
Ce sont les trois objectifs que le site VRID- Vienne, Résistance, Internement, Déportation- s’est assigné à remplir depuis sa création il y a 15 ans, consultable à l’adresse : www. http://vrid-memorial.com. Il est animé par des responsables d’associations de la mémoire de la Résistance et de la Déportation, des responsables institutionnels, notamment de l’ONAC-VG (Office national des Anciens Combattants et Victimes de guerre) et de plus en plus par des historiens spécialistes de cette période, en lien avec l’Université, en particulier le laboratoire du CRIHAM.
Fournir des repères :
C’est un média numérique consacré à l’histoire et à la mémoire de la Seconde Guerre mondiale dans le département de la Vienne. Les 300 articles en ligne à ce jour sont non seulement constitués de témoignages sous forme écrite, sonore et vidéo, mais aussi et de plus en plus d’analyses historiques. En effet, ce média qui avait au départ une vocation essentiellement mémorielle tend désormais à devenir un instrument scientifique de recherche et d’analyse. Ces Territoriales offrent à VRID l’opportunité de montrer comment la culture numérique peut permettre de valoriser la connaissance critique des faits et des acteurs qui ont marqué le territoire durant cette période emblématique de 1939-1945.
Transmettre des valeurs :
Le site a vocation à s’ouvrir en priorité aux jeunes générations qui, en s’appropriant le sens profond de ce passé, pourront penser et construire l’avenir collectif. En effet, le site s’attache à défendre l’idée de démocratie non seulement par son contenu, mais par son fonctionnement très coopératif.
Forger une identité sociale :
Ce média met à la portée de tous des témoignages et leur analyse. Chacun peut s’approprier l’histoire de son territoire pendant cette période emblématique et la partager à diverses échelles et dans divers cercles et lieux et occasions : familiales, scolaires, communales ou plus collectives.
Par ailleurs, le contenu du site est élaboré à la fois par des historiens spécialistes et par des acteurs de terrain en mesure de collecter des documents et des témoignages, toutes traces de cette période à l’échelle locale. Le site est à la fois porteur et générateur d’une identité sociale forte car il donne à l’internaute des éléments fondateurs de sa propre histoire et de l’histoire collective.

Une dernière raison d’associer VRID à ces Territoriales : ce média s’inscrit dans le territoire de Grand Poitiers et est à son service.
Le parrainage et l’animation du site mettent en synergie plusieurs instances territoriales : le service des Archives départementales, de l’Académie, de l’Université, les Musées, à commencer par le Musée de la Seconde Guerre mondiale à Tercé, le service de l’ONAC, diverses associations de la mémoire, des maires…
De nombreux articles possèdent un ancrage communal et ces derniers sont souvent classés par commune ; l’histoire des maquis -pour ne donner qu’un exemple- englobe plusieurs communes de Grand Poitiers et fait l’objet d’une cartographie précise. Il en va de même pour l’histoire des violences de l’été 1944, une histoire très localisée, commune par commune en fonction des déplacements des troupes allemandes en repli et de ceux des maquis…

Pour conclure, l’approche scientifique et spatialisée de l’histoire et de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale menée à travers ce média numérique peut donner à Grand Poitiers une identité forte tant territoriale que transgénérationnelle, un creuset de valeurs essentielles à la démocratie locale et à la vie collective.

Pour le président et l’équipe VRID,
Marie-Claude ALBERT, historienne
et chercheure associée au CRIHAM