Incendie de Joussé

mardi 26 octobre 2004 dans Répression
Dans l’après-midi du 18 juillet 1944, une voiture du maquis D1 est surprise à environ quinze kilomètres au nord ouest de Civray, vers Joussé, par une colonne allemande venant d’Usson du Poitou. Les maquisards réussissent à s’enfuir et les Allemands se rabattent sur le village. Des six camions du convoi allemand descend une centaine de soldats allemands. Ceux-ci chassent les habitants et incendient une quinzaine de maisons avec des grenades incendiaires.

Les maquisards de D1 et ceux de D2, qui sont à proximité, en voyant les fumées, pensent au maquis D3 qui vient de s’installer dans le bois de Chevreaux. Par conséquent, le capitaine Bonnet envoie une quarantaine d’hommes en renfort. Finalement, D3 n’est pas attaqué car les Allemands n’ont pas réussi à le situer. Nous pouvons donc penser que c’est pour cette raison que l’autre moitié du village n’a pas été incendiée.

Texte de Jacques Rigaud

Sources:

- documentation locale

 

Bibliographie :

Armée secrète de J.Blanchard, p. 194 et 195.

Maquisards et Soldats de l’Amicale , p. 35 et 36.