Occupation

Cette page liste les 20 derniers articles publiés dans Occupation

Deux passeurs de la Vienne parmi les Justes

lundi 3 juillet 2017 dans Contrôle et exclusion des juifs
Famille juive de Tunisie ayant opté pour la nationalité française en 1926, installée à Paris en 1934, les Guez ont été sauvés des persécutions nazies par deux passeurs de la Vienne et ont fourni deux recrues aux armées combattant pour une France libre.
Lire la suite

Tercé, 1944, Marie Chagnon sauve une famille juive des camps d’extermination.

lundi 3 juillet 2017 dans Contrôle et exclusion des juifs
Edwige, Jules et Marcel Marx, Mosellans juifs de Sierck les Bains, se sont réfugiés à St Georges les Baillargeaux de septembre 1939 à janvier 1944. Craignant pour leur sécurité, ils sont accueillis par une habitante de Tercé, Marie Chagnon qui les héberge jusqu'en septembre 1944 ; elle les sauve ainsi de la rafle du 31 janvier 1944 et de la déportation.
Lire la suite

Sanxay Août 1944

lundi 19 juin 2017 dans Témoignages
Voici deux témoignages concernant les évènements qui se sont passés le 12 août 1944 à Sanxay. Ce jour là, une colonne allemande de répression des maquis, partie de Niort, occupa dans l’après-midi le village de Sanxay à la recherche des chefs et des résistants du maquis Maurice, prenant les hommes en otages et menaçant le village de représailles. La population éprouva de longues heures d’angoisse, que la connaissance du drame d’Oradour-sur-Glane quelques semaines plus tôt accentuait. Les troupes allemandes repartirent le soir même pour Niort, sans exactions majeures mais en emmenant des suspects et des otages qui furent libérés environ deux semaines plus tard lors du départ définitif des troupes allemandes.
Lire la suite

Dénonciations et dénonciateurs sous l'occupation.

jeudi 24 novembre 2016 dans Occupation
André Halimi fait état, pendant cette période, de millions de dénonciations de Français concernant d'autres Français, ce qui est consternant mais révélateur d'attitudes menaçantes dont il fallait se méfier. Ouvrages, témoignages patiemment recueillis ainsi que l'ouverture aujourd'hui des archives au public permettent de mieux comprendre ce climat d'insécurité dans lequel vivaient ceux qui avaient choisi de résister.
Lire la suite

LIGUGE 24 AOÛT 1944 : un drame évité de justesse grâce au curé et à …Wagner

dimanche 2 octobre 2016 dans Occupation
Le 19 novembre 2015, Pascale Froment et Pascal Fouché sont venus à Poitiers présenter le Journal (1939-1944) de Maurice Garçon devant le public de l'Institut Jacques Cartier. Tout à fait à la fin du temps consacré aux questions, un monsieur assis au second rang, Robert CUQ, bien connu des Poitevins, se leva, et interrogea les orateurs : « est-ce que Me Garçon parle dans son Journal des quatre jeunes gens que les Allemands alignèrent, le 24 août 1944, le long du mur de l'abbaye de Ligugé pour les fusiller ? J'étais l'un d’eux ».
Lire la suite

Résonances

dimanche 25 octobre 2015 dans Occupation
Certains chants sont autant de cicatrices indélébiles dans l'esprit, d'autres au contraire remontent en soi comme un vin de vigueur.
Lire la suite

Les combats de juin 1940 dans le nord-est du département de la Vienne.

Lorsque la France déclare la guerre à l'Allemagne en septembre 1939, s'il s'était trouvé quelqu'un pour dire que des combats se dérouleraient dans la Vienne, à quelques 700 km des frontières, nombre de personnes se seraient posé des questions sur l'équilibre mental de cet oiseau de mauvais augure... et pourtant c'est ce qu'il advint!
Lire la suite

Collaborations et collaborateurs dans la Vienne

jeudi 15 janvier 2015 dans Occupation
Un historien n’est ni laudateur, ni partisan, ni procureur. L’ouverture des archives et le temps qui s’écoule 70 ans après la libération, permettent aujourd’hui de rapporter des faits qui n’avaient pas été évoqués au nom de l’objectivité, de la prudence ou de la pusillanimité. Jean-Marie Augustin les a abordés dans une méthodologie rigoureuse louée par Jean-Henri Calmon, historien, vice-président de l’institut Jacques Cartier où se tenait la conférence.
Lire la suite

La "Manu" à l'heure allemande 22 juin 1940

mardi 9 décembre 2014 dans Occupation
Après avoir été ciblé par les bombardements ennemis, le site de la Manufacture est occupé à partir du 22 juin 1940, jour de l'Armistice. Le personnel est contraint de travailler pour l'occupant.
Lire la suite

Après la réquisition de la "Manu", la collaboration.

mardi 9 décembre 2014 dans Occupation
Dans l'usine occupée, la collaboration industrielle avec l'Allemagne impose une réorganisation de la production et des conditions de travail qui placent le personnel sous tension.
Lire la suite

Quand le personnel de la "Manu"est frappé de réquisition 1942

mardi 9 décembre 2014 dans Occupation
Du 13 octobre 1942 au 15 mai 1944, la "Manu" fournit le plus fort contingent de requis du département, devenant le foyer d'une mobilisation collective inédite.
Lire la suite

La "Manu" un foyer de résistance précoce.1940-1944

mardi 9 décembre 2014 dans Occupation
Dès octobre 1940, une quarantaine d'ouvriers refusent l'occupation et la collaboration et forment l'un des premiers embryons de la résistance locale.
Lire la suite

Des résistants de la "Manu", victimes d'une terrible répression 1941-1944

mardi 9 décembre 2014 dans Occupation
Jusqu'à la libération de la manufacture, la répression sévit sans répit à l'encontre des résistants, souvent au prix de leur vie.
Lire la suite

La presse officielle sous l'occupation

lundi 24 juin 2013 dans Occupation
Lors du salon du livre de la 2eme guerre mondiale le 8 mai 2013 à Tercé, Monsieur Jean-Marie Augustin professeur honoraire d’histoire du Droit à l’Université de Poitiers apporte, au cours de sa conférence, les preuves irréfutables de la collaboration de la presse locale avec l’occupant.
Lire la suite

Tercé (86) Inauguration d'un panneau sur la ligne de démarcation 1er mai 2013

mercredi 5 juin 2013 dans La ligne de démarcation
Le 1er mai 2013, le service départemental de l’ONACVG de la Vienne, en partenariat avec Tercé, a inauguré, le premier panneau d’information sur l’histoire de la ligne de démarcation dans le département. Installé le long du tracé de la ligne, près du premier bassin d’orage (sur la route de Morthemer), il s’intègre dans un projet de matérialisation de la ligne conjoint entrepris avec le service départemental de l’ONACVG de la Charente depuis 2010. Une plaquette, réalisée par les deux services, et distribuée pour l’occasion, vient apporter un complément d’informations sur cette histoire méconnue de la région. Cette démarche s’inscrit dans une valorisation du patrimoine historique local et vise à développer le tourisme de mémoire.
Lire la suite

La défense passive

vendredi 8 février 2013 dans Occupation
En empruntant la rue Charles Dubois à Montmorillon les maisons sises aux numéros 10 et 24 portent d’insolites inscriptions, délavées par le temps, qui attirent cependant l’attention. DP abri N° 46, 20 personnes et DP abri N° 47, 25 personnes. Pendant la deuxième guerre mondiale, les caves de ces maisons avaient été recensées par la Défense Passive, ce qui explique les initiales DP, afin d’accueillir les habitants du quartier pour les protéger d’éventuels bombardements aériens .
Lire la suite

La ligne de démarcation dans la Vienne - Témoignage de Jeanne Thévenet-Rémondière

dimanche 10 juin 2012 dans La ligne de démarcation
Le 25 juin 1940, L'Armistice Franco-Allemand tirait le rideau sur l'une des plus terribles défaites de la France. Les termes de l'acte imposé par les vainqueurs consacraient leur occupation des 2/3 du territoire Français, divisant le pays en une zone occupée par les troupes allemandes et une zone non occupée, dite « zone libre », laissée à l'administration du gouvernement français mis en place par le maréchal Philippe Pétain début juillet 1940. Les deux zones étaient séparées par une vraie frontière, nommée ligne de Démarcation, qui allait, d'est en ouest de la Suisse vers la Touraine puis du nord au sud, de la Touraine à l'Espagne. Dans la Vienne, elle arrivait d'Indre-et-Loire à la Haye Descartes, puis suivait la rivière « La Creuse » jusqu'à La Roche Posay. Ensuite elle traversait le département de la Vienne par Pleumartin, Archigny, Bonnes, Jardres, Tercé, Dienné, St Secondin, Saint-Martin L'Ars, Mauprevoir, entre autres communes , en tout, 17 communes dont 9 avec le chef-lieu en zone non occupée, (Z. N. O.)
Lire la suite

Restrictions : Photos de cartes

mardi 15 décembre 2009 dans Occupation
Pendant la guerre, l'occupation, la libération puis encore plus tard la consommation des ménages était contrôlée........
Lire la suite

La ligne de démarcation

jeudi 12 mars 2009 dans La ligne de démarcation
A Rethondes le 22 juin 1940, la France se voit imposer une frontière intérieure...
Lire la suite

La ligne de démarcation dans la Vienne

lundi 9 février 2009 dans La ligne de démarcation
La ligne de démarcation a changé le comportement des Français. C’est ainsi que les frontaliers de la zone occupée, pour améliorer le régime de restrictions mis en place par l’occupant, passaient en « zone nono » pour se ravitailler. Cette zone non occupée, symbole de liberté, était également le passage obligé de ceux qui voulaient s’affranchir des nouvelles lois de « l’occupation », résistants, prisonniers évadés, aviateurs alliés abattus ou juifs qui voulaient fuir la persécution. Devant les difficultés croissantes pour obtenir un laissez-passer, un « ausweiss », le passage clandestin de la ligne s’organisa et prit peu à peu une ampleur importante. Aussi le 29 avril 1941 parut au journal officiel une ordonnance du Militarbefelhshaber in Frankreich durcissant les modalités de passage et punissant les contrevenants de travaux forcés. Le rôle des passeurs devint alors primordial mais dangereux. Certains ne se firent jamais connaître alliant ainsi l’humilité à leur courage car ils risquaient leur vie au cours des passages, voire la déportation, en cas de dénonciation.
Lire la suite
Afficher tous les articles de cette rubrique