La Résistance dans le sud-Vienne un livre de Jacques Rigaud

mardi 27 avril 2010 dans Bibliographie régionale
Un nouveau livre pour en savoir plus sur la Resistance dans le sud-Vienne : Nul, mieux que I'auteur Jacques Rigaud, lui-même acteur et témoin de nombreux faits évoqués, ne pouvait présenter cet ouvrage avec autant de rigueur historique. L'avant propos qu'il nous présente et que nous publions ici ne peut qu'inciter a découvrir ce livre pour en savoir plus sur cette période de l'occupation et de la répression du régime nazi dans le sud-Vienne.

Jacques Rigaud en juin 2008

La longue période qui s'est écoulée depuis ces évènements a annihile bien des souvenirs mais, pour la plupart de nos concitoyens, les conséquences de cette pénible occupation avec ses brimades et ses restrictions ne peuvent s'oublier.

Nombreuses aussi sont les familles qui eurent parmi leurs proches des victimes de guerre: tués ou blessés au cours des combats, périodes de détention pour les prisonniers de guerre, les STO (Service du Travail Obligatoire), les internes et les déportés et aussi tous ceux qui tombèrent dans les actions de la Résistance Intérieure et Extérieure pour la Libération du pays.
Pour les jeunes de notre époque, il est difficilement imaginable que notre calme Civraisien ait connu de tels évènements avec des répercussions importantes qui affectèrent la vie de leurs parents ou grands-parents, aussi cherchent-ils a mieux connaitre et mieux comprendre...

Pour des raisons de sécurité, il y avait peu d'écrits dans cette période. Heureusement, au cours des années qui suivirent, des écrivains et historiens et des associations d'anciens Résistants et Maquisards ont publié des ouvrages généralement bien documentes sur ces années. En extrayant de ces documents les passages les plus caractéristiques en rapport avec notre Civraisien, et en faisant appel aux souvenirs de nos camarades anciens acteurs ou témoins de ces évènements dans cette région, nous avons essayé de condenser dans ces quelques pages une documentation simple et pratique, pour conserver en mémoire ce que le temps ferait oublier.
II n'est pas aise de reconstituer après tant d'années cette vie «chez nous» qui fut parfois trouble, secrète, agitée et même controversée, mais malgré certainement quelques oublis, la recherche de la vérité historique a été notre principale préoccupation.
Nous exprimons notre reconnaissance et nos remerciements aux auteurs des divers documents consultés et aux anciens résistants et témoins pour leur aide précieuse dans la recherche des souvenirs de cette période de notre existence.
Nous souhaitons que cette modeste synthèse historique de notre Civraisien remplisse le rôle que nous avons souhaite lui donner et nous vous souhaitons une bonne lecture.